[]

Conduite de projet

Par une méthodologie simple, la conception d’un projet, d’établissement de service, est à la portée de tous

L’élaboration d’un PE-PS est basée sur la participation de l’ensemble des parties prenantes :
• les professionnels ;
• les usagers et/ou leurs représentants légaux ;
• les partenaires.
Le cas échéant :
• les bénévoles ;
• les stagiaires.

Il est important par ailleurs de souligner la nécessité de l’engagement des dirigeants (directeurs et administrateurs) dans la démarche

Le PE-PS définit le cadre qui donne sens et organise l’activité professionnelle. La participation des professionnels à l’élaboration du PE-PS est donc centrale, puisqu’elle leur permet, au-delà de leur domaine d’intervention, de porter un regard d’ensemble sur le service global rendu par la structure.

En quoi le projet de service répond-il aux missions de l’établissement ?
Quelles sont nos missions au regard du public confié ?
Quels objectifs poursuivons nous et avec quels partenariats ?
Quelles sont les principales procédures à élaborer ?
De quelles formations l’équipe a-t-elle besoin ?

La description de la prestation de service doit permettre l’identification :

• Des conditions préalables
• Des règles à suivre pour sa réalisation
• Du mode de prise en compte du contexte et de l’environnement dans lequel elle se met en œuvre
• Des enchaînements des articulations entre les différentes actions
• Des étapes à respecter pour sa mise en œuvre
• De la coordination des différents acteurs

D’autre part :

Y-a- t-il des liens à établir ou à mettre en évidence avec les autres projets ou prestations de service, maintenant ou dans l’avenir ?

L’activité de la structure s’intègre dans des « dispositifs de services coordonnés » plus larges. De nouveaux modes de gouvernance, comme les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM), ou les groupements de coopération sociale ou médicosociale (GCSMS) peuvent avoir pour effet induit de rendre plus perméables les limites de l’établissement ou du service, en mutualisant tout ou partie des moyens dont ils disposent. Il est recommandé d’aborder dans le projet d’établissement ou de service l’articulation entre les interventions mises en place par la structure et les dispositifs plus larges qui interfèrent avec ses interventions.

L’ouverture est une question transversale au projet d’établissement, c’est-à-dire qu’elle concerne l’ensemble de ses volets. A ce titre, elle doit être intégrée dans la stratégie de l’établissement. L’ouverture impacte en effet la définition des missions et des prestations, la catégorisation des publics accueillis, les modalités des actions et interventions proposées aux personnes, le choix d’implantation de la structure, son organisation et les pratiques managériales.
Il est recommandé, dans la démarche d’élaboration du projet d’établissement :
• de traiter cette question d’emblée de manière transversale lors d’un premier projet ;
• d’intégrer cette transversalité peu à peu en se fixant des objectifs précis à l’occasion des actualisations du projet d’établissement ». (Source : « Ouverture de l’établissement à et sur son environnement », Anesm

Contact Santé

CESAM Formation Santé
Claire DA-Dalt

Abonnez vous à la newsletter